Vol au-dessus d’un nid de coucous: moineaux communs vs. oiseaux rares

"On n’est pas à New York! On est à Pointe-Saint-Charles!" C’est sous ce cri de ralliement qu’une vingtaine de résident-e-s du quartier Pointe-Saint-Charles sont allés mercredi le 11 décembre déployer deux bannières à côté des immenses publicités du projet de condos Le Nordelec.

Les moineaux communs sont donc allés visiter les "oiseaux rares" que nous vante la pub du Nordelec.

Les moineaux communs au pied du nid des oiseaux rares... Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Les moineaux communs au pied du nid des oiseaux rares…
Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Oiseau commun vs. Oiseau rare... Photo: Guy Bourbonnais pour Action-Gardien.

Oiseau commun vs. Oiseau rare…
Photo: Guy Bourbonnais.

Bannière déployée rue Bridge. Photo: Marco Silvestro pour Action-Gardien.

Bannière déployée rue Bridge. Il est écrit: Mon quartier n’est pas un produit financier! Assez de condos! On veut des logements sociaux!
Photo: Marco Silvestro pour Action-Gardien.

Bannière déployée rue Wellington. Photo: Marco Silvestro pour Action-Gardien.

Bannière déployée rue Wellington. Il est écrit: Habitez Pointe-St-Charles, un quartier populaire! Habitez en coop, un style authentique, un nid douillet.
Photo: Marco Silvestro pour Action-Gardien.

Cette action de déploiement de bannières s’inscrit dans la semaine d’actions régionales sur le logement amorcée par le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Dans ce cadre, des groupes de Québec ont présenté mardi une facture à la Banque Royale à Québec, alors que des groupes de Montréal bloquaient mercredi l’accès d’une succursale de la Banque Royale dans le centre-ville. Quelques heures plus tard, nos oiseaux prenaient leur vol…

Soho à deux coins de rue ?

Le propriétaire du Nordelec, El-Ad, fait depuis plusieurs mois la promotion de ses condos de luxe avec d’immenses affiches qui vantent « SOHO, le quartier Nordelec », avec ses « lofts authentiques à la new-yorkaise. » Le Nordelec cherche ainsi à attirer des « oiseaux rares » pour ses nids prestigieux.

Une grande partie de la population est indignée par ce marketing qui se fait sans référence aucune au quartier Pointe-Saint-Charles, en le dénaturant, en faisant fi de son histoire, de sa culture, de sa population. Quand on connait l’héritage de cet ancien quartier ouvrier et ses défis actuels, ces affiches et le message qu’elles véhiculent sont un véritable affront.

Photo: Guy Bourbonnais.

Photo: Guy Bourbonnais.

Affichage illégal

Cet affichage est d’autant plus choquant que le règlement

d’urbanisme de l’arrondissement interdit aux promoteurs d’afficher ce type de publicité en dehors de leur site de construction, et que les affiches publicitaires doivent respecter certaines dimensions. L’arrondissement Le Sud-Ouest a d’ailleurs déjà mis à l’amende Le Nordelec. Les éluEs locaux ont aussi, devant la multiplication des publicités de ce type, modifié le règlement local pour pouvoir mieux intervenir

auprès des promoteurs1. Mais Le Nordelec ignore les avertissements et les amendes de l’arrondissement et, à l’instar d’autres promoteurs immobiliers, préfèrent absorber les amendes et en refiler le coût aux acheteurs de condos.

Un projet démesuré

Des logements pour tous les oiseaux, pas seulement les rares... Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Des logements pour tous les oiseaux, pas seulement les rares…
Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Depuis les premières consultations sur le Nordelec en 2006, les membres de la Table Action-Gardien et des centaines de citoyens ont dénoncé ce méga-projet de plus de 1300 condos, en rupture avec le quartier, en inadéquation totale avec le style du quartier et avec les besoins locaux.

Aux affiches publicitaires du Nordelec, nous opposons une toute autre vision de notre quartier :

Habitez Pointe-Saint-Charles, un quartier populaire!
Habitez en coop, un style authentique, un nid douillet!

Une richesse à partager : la solidarité sociale

Notre quartier n’est pas un produit financier !

Nordelec, Myst, Walter sur Atwater… Projet après projet, la population est dépossédée de terrains et bâtiments devenus objets de spéculation immobilière. Les promoteurs tel qu’El Ad investissent et tirent profit du quartier sans se soucier des conséquences.

2 350 nouveaux condos sont déjà annoncés à Pointe-Saint-Charles, dont environ la moitié au Nordelec. Selon nos estimations, 80 % des ménages locataires montréalais sont exclus de ces développements et n’ont pas les moyens d’acquérir un condo, même dit abordable. Les ménages à faible et modeste revenus et les familles avec enfants ont de plus en plus de difficulté à se loger. Avec la raréfaction des logements locatifs privés et la hausse des loyers, le logement social est souvent la seule option pour rester dans le quartier.

Quand aux personnes seules et aux jeunes familles qui accèdent à la propriété, elles sont de plus en plus nombreuses à se sur-endetter et à consacrer plus de 30% – souvent plus de 50% – de leurs revenus au paiement des dépenses d’habitation.

Mais de tout cela, Le Nordelec et son propriétaire El-Ad s’en foutent:

« Ce sera un complexe à usage mixte, dit Netanel Ben-Or, vice-président, Développement et marketing chez Elad. C’est un concept “live, work and play”. » Le promoteur utilise le terme en vogue pour qualifier les ensembles immobiliers rassemblant résidences, commerces et divertissement. « Il y aura plus d’un million de pieds carrés de condos et 60 000 pieds carrés de galerie commerciale au rez-de-chaussée », dit-il. Elle inclura des bars et des galeries d’art, selon ses plans.

« Nous ferons du quartier le prochain Tribeca », dit-il, en référence au quartier tendance de Manhattan. (Extrait d’un article de Hugo Joncas dans Les Affaires, 2012-10-12).

Tribeca, Soho, "live,work and play", on voit bien que pour le promoteur, les oiseaux communs de la Pointe-Saint-Charles n’ont rien à voir avec son projet. L’idée est de vendre le Canal-de-Lachine, la proximité du centre-ville, pour un minimum de 200 000$ (studio de 565 pieds carrés).

Garantir à tous et toutes un toit sur la tête.

La construction de logements collectifs est le meilleur moyen d’assurer le droit au logement et de maitriser le développement de notre quartier. Résultat de décennies de mobilisations, le quartier compte actuellement 34 % de logements sociaux. Mais ce pourcentage est en chute libre. Pendant que les condos prolifèrent, la possibilité de développer de nouveaux logements sociaux est grandement compromise par le prix des terrains soumis à la spéculation, les coûts de construction, le manque de financement d’unités.

ll est temps de reprendre le contrôle, en retirant les terrains des mains des promoteurs et en valorisant le logement collectif plutôt que le logement marchandise. La campagne À qui la Pointe ? lancée cet automne par Action-Gardien et le Regroupement Information Logement comprend 3 revendications principales :

  1. Un moratoire sur le développement de condo et de grands projets

  2. La construction d’un maximum de logements sociaux et communautaires, pour atteindre 40 % du stock de logements, ce qui suppose :

  • La création par la Ville de Montréal d’une banque publique de terrains et de bâtiments

  • Le financement d’unités accordées par Québec à la hauteur des besoins réels

  1. La protection des logements locatifs actuels.

Marco Silvestro et Karine Triollet
Table de concertation Action-Gardien
514-509-0795
marco@actiongardien.org
___________________

NOTE

1 Procès-verbal de la séance régulière du conseil d’arrondissement Le Sud-Ouest du 3 septembre 2013, item no. CA13 22 0357 (p.29). Disponible à: http://ville.montreal.qc.ca/sel/adi-public/afficherpdf/fichier.pdf?typeDoc=pv&doc=3151 

___________________

REVUE DE PRESSE DE NOTRE ACTION

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2013/12/20131211-204525.html

http://www.journaldemontreal.com/2013/12/11/des-affiches-pour-contester

http://www.lapointelibertaire.org/?p=622

____________________

QUELQUES AUTRES PHOTOS

Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

Photo: Mariejo Béliveau pour Action-Gardien.

About these ads

À propos de LaBouilloire

Pour atteindre le point d'ébullition

Un commentaire

  1. Pingback: Gentrification in Pointe-St-Charles, protesters asks for social housing, not new SOHO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: